Quand passer le scarificateur ?

Vous avez un beau terrain décoré d’une pelouse qui commence à se sentir étouffée ? Pas de panique. Couplé à votre tondeuse à gazon, le scarificateur, s’il est bien utilisé, peut faire des merveilles !

Un scarificateur, quelle est son utilité ?

De plus en plus de gens utilisent désormais non plus un compagnon mais deux : la tondeuse à gazon ainsi que le scarificateur. La tondeuse à gazon, ce n’est pas bien compliqué à comprendre. Elle tond la pelouse, de sorte que vos enfants puissent y jouer sans rencontrer, de façon brutale, des Pokémon (des animaux sauvages), par exemple. Il s’agit simplement de tailler la pelouse à une hauteur spécifique afin de préserver une certaine harmonisation de votre gazon, qui sera le plus uniforme possible.

Vient après, ou devrions-nous utiliser « en complément », le scarificateur. Tondre votre pelouse ne suffit malheureusement pas. Pour la bonne santé de votre gazon, vous devez vous munir d’un appareil comme celui-ci, qu’il soit électrique ou thermique. Un râteau peut même faire l’affaire si vous possédez une petite surface à entretenir. Scarifier son terrain, mais pourquoi ? Quand nous tondons notre pelouse, nous coupons seulement à une certaine hauteur alors que le gazon, petit à petit, se trouve dénué de ce dont il a besoin. En effet, durant toute l’année, de la mousse, résidus d’herbes, feuilles et racines viennent obstruer votre terre et empêche donc la pousse de votre pelouse. Cela a pour conséquence que celle-ci ne peut être nourrie en eau et nutriments essentiels. Si vous désirez la densifier ou ne garder que le bon, il faudra donc vous en remettre au scarificateur, dont l’usage « idéal » vous sera détaillé plus bas.

Quand faut-il utiliser le scarificateur ?

D’après de nombreux experts, le passage du scarificateur doit se faire au minimum deux fois par an. Il ne faut pas non plus en abuser, au risque d’endommager votre belle pelouse. L’idéal serait de le passer durant deux périodes clés : l’automne et le printemps.

Pour ce qui est du printemps, il est nécessaire de l’utiliser après les premières tontes afin de ne pas garder les résidus victimes de ces tontes et d’éradiquer le feutrage développé durant l’hiver. Vous aurez ainsi une pelouse propre et aérée. Vous pourriez répéter ce faire fréquemment en espérant rendre votre gazon harmonieux mais ne tombez pas dans le piège. Même si l’action de scarifier n’agit qu’à une certaine profondeur et ne coupe pas les racines, votre pelouse risque de ne pas tenir le choc suite aux nombreux passages. L’automne est une autre période à laquelle il faut veiller à la santé de sa pelouse. En effet, c’est à cette période que l’on s’attelle aux herbes mortes. Aussi, si vous souhaitez semer votre terre, cette étape est on ne peut plus recommandée. Pour résumer, il faut utiliser votre scarificateur avec parcimonie durant les moments clés qui dépendent de votre situation géographique. Le tout est de jeter un œil de façon permanente à sa pelouse et de constater sa densité, la végétation étrangère, une couleur inhabituelle … plusieurs paramètres visuels sont en fin de compte des indices !